Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

IST : la HAS recommande un dépistage systématique de l’infection à Chlamydia trachomatis chez les jeunes femmes

En France, la chlamydiose est une des infections sexuellement transmissibles (IST) les plus répandues chez les jeunes femmes. Pourtant 60 à 70 % d’entre elles ne présentent aucun symptôme et ignorent qu’elles ont été infectées. Le dépistage représente donc un outil majeur pour réduire la prévalence de l’infection. La HAS a revu la stratégie de dépistage de cette IST et recommande qu’il soit systématique chez les femmes de 15 à 25 ans sexuellement actives et qu’il puisse être réalisé dans plus de lieux. Elle insiste également sur la nécessité d’accompagner cette stratégie d’un financement adéquat.

Chlamydia trachomatis est une bactérie principalement responsable de la chlamydiose génitale. Bien que cette infection sexuellement transmissible (IST) puisse se manifester par des atteintes génitales, en majorité chez les femmes, beaucoup sont porteurs de la bactérie sans le savoir. Ceci favorise la survenue de complications et la transmission de la bactérie au sein de la population. Pourtant, si elle est dépistée à temps, l’infection se traite aisément par antibiotiques.

La stratégie de dépistage des infections uro-génitales basses à Chlamydia trachomatis avait, en 2003, fait l’objet de recommandations de l’Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé (Anaes). La HAS vient de réévaluer cette stratégie de dépistage à la demande de la Direction générale de la santé (DGS).

Source: HAS. 23/10/2018

Publicité


Poster un commentaire

La prophylaxie pré-exposition au VIH (PrEP) : Accompagner sa dispensation en pharmacie | Ordre national des pharmaciens

L’association antirétrovirale fixe emtricitabine/ténofovir disoproxil a obtenu, en août 2016, une extension d’indication « européenne » dans le cadre de la prophylaxie pré-exposition au VIH (PrEP). Cet outil complète le dispositif de prévention de l’infection par le VIH.

Source : Ordre National des Pharmaciens – CISMeF


Poster un commentaire

Connaissance et utilisation de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes fréquentant les lieux de convivialité gay de cinq villes françaises. Prevagay 2015 | BEH

La prévention de l’infection par le VIH est l’élément majeur de la lutte contre l’épidémie. En complément du préservatif, d’autres outils sont aujourd’hui disponibles et notamment la prophylaxie pré-exposition (PrEP) par un traitement antirétroviral (emtricitabine-tenofovir disoproxil fumarate, initialement disponible sous le nom de Truvada® puis sous formes génériques depuis mars 2017) qui, pris lors d’un rapport sexuel à risque, permet de diminuer le risque de contamination par le VIH.

L’objectif de cet article est d’évaluer la connaissance et l’utilisation de la PrEP qu’avaient les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) fréquentant les lieux de convivialité gay de cinq villes françaises, au dernier trimestre 2015, avant la mise en œuvre de la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du Truvada® dans cette indication.

Source : Article – Bulletin épidémiologique hebdomadaire