Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

Pas d’augmentation du risque de cancer du pancréas avec les incrétines, c’est confirmé ! | JIM.fr

Le groupe des incrétines comprend les agonistes du récepteur du GLP1 et les inhibiteurs de DPP4 . Ces antidiabétiques prennent une place prépondérante pour la prise en charge du diabète de type 2 notamment les analogues du GLP1.

Dès les premières études sur cette classe, on a soupçonné un risque de prolifération cellulaire pancréatique notamment des cellules neuroendocrines (théorie de Butler) mais aussi le risque de cancer du pancréas sur des arguments indirects et sur la base d’un rapport de la FDA contredit plus tard par quelques méta-analyses.

Source : JIM.fr – Pas d’augmentation du risque de cancer du pancréas avec les incrétines, c’est confirmé !

Publicité


Poster un commentaire

Quelle place pour le dépistage du cancer de l’ovaire ?_2 | Mediscoop.net

Dans cette 2ème newsletter seront abordés les sujets suivants :

  1. la problématique du dépistage avec une synthèse sur les grands programmes de dépistage anglais qui ne permettent toujours pas de recommander le dépistage pour le cancer de l’ovaire ;
  2. la présentation des deux études qui ont évalué la place du bevacizumab en situation néo-adjuvante en combinaison avec la chimiothérapie. Les résultats montrent que la combinaison est possible mais ne semble pas augmenter l’efficacité ;
  3. la question de la recherche sur l’ADN tumoral circulant de mécanismes de résistance BRCA1/2 ; concept théorique intéressant mais pas encore validé en pratique clinique ;
  4. la place majeure de la qualité de la vie dans la décision des traitements en situation de cancer de l’ovaire avancé (résistant aux sels de platine ou multi-traité) comme facteur pronostique indépendant et prédictif de la « non efficacité » des chimiothérapies.

Pr Florence Joly (Centre François Baclesse, Caen)

Source: mediscoop.net


Poster un commentaire

Newsletter spéciale « Cancer de l’ovaire ». Cancero.net.

De nombreuses avancées ont été faites ces dernières années dans la prise en charge du cancer épithélial de l’ovaire grâce à une approche pluri-disciplinaire permettant de progresser sur la qualité de la prise en charge chirurgicale, sur les indications et la réalisation des traitements médicaux et dans la structuration de la recherche clinique.
De nouvelles thérapies médicales sont à notre disposition, notamment avec l’arrivée des inhibiteurs de PARP.
Dans ce premier numéro de la Newsletter spéciale cancer de l’ovaire sur cancero.net, nous vous proposons de faire un focus sur la place de la chirurgie d’intervalle (avec la chimiothérapie néo-adjuvante) dans la stratégie de prise en charge en première ligne, sur les indications des inhibiteurs de PARP, ainsi que sur les recommandations internationales récemment publiées concernant les essais cliniques dans le cancer de l’ovaire.

Source: Cancero.net