Les Jeudis de l'Europe

Nous ne sommes savants que de la Science présente. Montaigne


Poster un commentaire

DT2 : Prise de position de la SFD – Partie 3 | Univadis

Les experts de la SFD insistent sur le fait que le passage à l’insuline chez un sujet DT2 nécessite une phase de préparation, très en amont, avec codécision avec le patient et doit s’appuyer sur une éducation thérapeutique (du patient et de son entourage).La HAS pour des raisons principalement médico-économiques, recommande d’initier l’insulinothérapie par une insuline intermédiaire NPH au coucher, et de réserver les analogues lents en cas de risque d’hypoglycémies nocturnes. En revanche, les experts de la SFD préconisent plutôt l’initiation d’une injection quotidienne d’insuline par analogues lents à petites doses (ex. 6-10 UI/j, plutôt le soir) type insuline glargine U100, à adapter au profil clinique du patient. Trois principales raisons à ce choix : action prolongée permettant une seule injection par jour, moindre variabilité glycémique intra- et interindividuelle, réduction du taux d’hypoglycémies cliniquement importantes.

Source : DT2 : Prise de position de la SFD – Partie 3 | Univadis

Publicité


Poster un commentaire

DT2 : Prise de position de la SFD – Partie 2 | Univadis

Chez la majorité des sujets diabétiques de type 2, lorsque les modifications du mode de vie et la metformine ne suffisent plus, la Société Francophone du Diabète (SFD) préconise une association metformine – iDPP4. Ce choix différent de celui préconisé par la HAS (metformine + sulfamide hypoglycémiant) s’appuie sur de nouvelles publications parues depuis les dernières recommandations de la Haute Autorité de Santé.

Source : DT2 : Prise de position de la SFD – Partie 2 | Univadis


Poster un commentaire

DT2 : Prise de position de la SFD – Partie 1 | Univadis

Les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) de 2013, actuellement en vigueur, préconisent à travers un arbre décisionnel complexe l’individualisation des objectifs glycémiques et un choix fort de préférer un sulfamide hypoglycémiant après échec de la metformine. Or, depuis 2013, de nombreuses études ont été publiées, notamment sur la sécurité cardiovasculaire des traitements du diabète de type 2 (DT2). Celles-ci ont incité la Société Francophone du diabète (SFD) à proposer de nouvelles stratégies en tenant compte des réévaluations des bénéfices/risques de certains traitements.

Source : DT2 : Prise de position de la SFD – Partie 1 | Univadis


Poster un commentaire

Arrêté du 2 mars 2018 portant modification des modalités de prise en charge des pompes à insuline externes inscrites au titre I de la liste des produits et prestations remboursables prévue à l’article L. 165-1 du code de la sécurité sociale | Legifrance | Unaformec Rhône-Alpes

Source : Arrêté du 2 mars 2018 portant modification des modalités de prise en charge des pompes à insuline externes inscrites au titre I de la liste des produits et prestations remboursables prévue…

Source : Arrêté du 2 mars 2018 portant modification des modalités de prise en charge des pompes à insuline externes inscrites au titre I de la liste des produits et prestations remboursables prévue à l’article L. 165-1 du code de la sécurité sociale | Legifrance | Unaformec Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Prise de position de la SFD. Focus sur les antidiabétiques oraux | MSD Connect

Le replay du eDirect « Prise de position de la SFD », une webconférence avec par le Pr. Darmon et le Dr. Vandecandelaere est disponible sur MSD Connect !

Source : MSD Connect, Replay eDirect SFD


Poster un commentaire

La mesure continue du glucose : le consensus des experts français | Univadis

Le bénéfice du maintien d’un objectif glycémique chez les sujets diabétiques de type 1 (DT1) ou diabétique de type 2 (DT2) sous insulinothérapie est bien établi, notamment sur la diminution des risques micro- et macro-vasculaires.

Les solutions de mesure continue du glucose (MCG) ou système flash (MFG), constituent des approches séduisantes et efficaces. Un groupe de travail réunissant des experts français (CNP-EDMM, SFD, CODEHG, EVADIAC, FFD, AJD) a élaboré ce consensus pour accompagner les professionnels de santé à mieux intégrer cette nouvelle offre à leurs pratiques.

Source : La mesure continue du glucose : le consensus des experts français | Univadis


Poster un commentaire

Prévention du diabète de type 1 par l’insuline orale : où en est-on ? | Univadis

L’étude DPT-1 n’avait pas permis de mettre en évidence l’intérêt de l’insuline orale versus un placebo sur la prévention primaire du diabète de type 1. En revanche, des analyses post hoc avaient suggéré un bénéfice chez un sous-groupe de sujets à risque, ceux présentant un taux élevé d’auto-anticorps anti-insuline. L’induction d’une tolérance immunitaire par administration orale d’insuline semblait donc une option séduisante.

Et c’est sur ce constat, que l’étude TrialNet a été initiée. Mais les conclusions de celle-ci ne supportent pas les précédentes données. Il convient donc de rester prudent dans le domaine en attendant d’autres essais cliniques.?

Source : Prévention du diabète de type 1 par l’insuline orale : où en est-on ? | Univadis


Poster un commentaire

Intérêt de l’ajout d’un hypoglycémiant par voie orale chez les sujets DT2 traités par insuline | Univadis

Un article publié dans JAMA a synthétisé une revue Cochrane ayant évalué les bénéfices et les effets indésirables de l’ajout d’un traitement du contrôle glycémique par voie orale à une insulinothérapie chez des sujets diabétiques de type 2 (DT2). Ces résultats suggèrent que cette combinaison thérapeutique pourrait permettre une diminution de l’HbA1c jusqu’à 1%.

Source : Intérêt de l’ajout d’un hypoglycémiant par voie orale chez les sujets DT2 traités par insuline | Univadis


Poster un commentaire

Pas d’augmentation du risque de cancer du pancréas avec les incrétines, c’est confirmé ! | JIM.fr

Le groupe des incrétines comprend les agonistes du récepteur du GLP1 et les inhibiteurs de DPP4 . Ces antidiabétiques prennent une place prépondérante pour la prise en charge du diabète de type 2 notamment les analogues du GLP1.

Dès les premières études sur cette classe, on a soupçonné un risque de prolifération cellulaire pancréatique notamment des cellules neuroendocrines (théorie de Butler) mais aussi le risque de cancer du pancréas sur des arguments indirects et sur la base d’un rapport de la FDA contredit plus tard par quelques méta-analyses.

Source : JIM.fr – Pas d’augmentation du risque de cancer du pancréas avec les incrétines, c’est confirmé !


Poster un commentaire

Diabète de type 2 – Initiation de l’insuline dans le diabète de type 2 en médecine générale – MSD connect

L’initiation de l’insuline est une gageure en médecine générale : il faut convaincre les patients, dont c’est souvent le premier traitement injectable, assurer l’apprentissage, alors que le diabète de type 2 concerne souvent des patients plus âgés que la moyenne et moins bien éduqués, assurer que la titration se fasse, et cela avec la contrainte de temps que l’on connait.

Source : Diabète de type 2 – Initiation de l’insuline dans le diabète de type 2 en médecine générale – MSD connect